Forum répertoriant les fiches de fiefs et actes héraldiques du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Duché] Bénauges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eléïce de Valten
Super Bibiche
avatar

Messages : 6292
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: [Duché] Bénauges   Jeu 27 Aoû 2015 - 13:44



Héraldisme
Fief Ducal.
Description du Blason : D'or à trois lys au pied nourri de gueules.
Ancien nom : Bezaume
Devise : -
Actuel Seigneur : David Stanislas Kronembourg de la Duranxie dict Kronembourg
Ancien Seigneur : Cyrinea Rondot = Kronembourg
Nom des habitants :
Seigneuries historiques :

Seigneuries RR octroyées :


Généralités historiques

  • Benauges s'étendait sur les terroires d'Arbis, Cantois, Escoussans, Gornac, Ladaux, Mourens, Saint-Pierre de Bat, Soulignac, Targon.
    La Benauge est une petite région de l’Entre-­‐deux-­‐Mers qui correspond plus ou moins au bassin de l’OEille, affluent de la Garonne, et elle offre au regard un paysage vallonné où de nos jours la vigne dispute l’espace à la forêt et aux prairies. Son nom a une origine inconnue, son étendue géographique recouvre des territoires différents, un archiprêtré et une seigneurie. Mais la présence humaine est ancienne et a laissé des traces d’occupation depuis le Paléolithique. Cependant le paysage actuel de la Benauge s’est surtout constitué au Moyen-­‐Age, avec la création des paroisses et le développement de la seigneurie devenue vicomté puis comté.
  • La présence de la vigne dans ce secteur du Bordelais est ancienne avec la présence de caves à vin de l'époque gallo-romaine existantes sous le château de Fongrave à Gornac.L'existence de la vicomté de Benauges est avérée dès le 11ème siècle, avec la construction d'un donjon
  • Au Moyen-Âge, Benauge est le siège de l’une des plus importantes seigneuries du Bordelais. La place forte fut élevée vers la fin du XIe siècle, ou vers la fin du XIIe. Elle occupe le point culminant de l’Entre-deux-Mers bordelais, à 122 mètres d’altitude, d’où elle dominait une bonne partie de la seigneurie et surveillait d’importants axes de communication de l’Entre-deux-Mers.
  • Le premier château se situait sur une colline dont les pentes avaient été retaillées pour en accentuer le potentiel défensif formant une « motte castrale » de dimension impressionnante.
  • De forme ovale elle ne mesure pas moins de 80 mètres de long pour une cinquantaine de large, et 15 à 20 mètres de haut selon les endroits. Le plus ancien seigneur attesté est Guillaume-Amanieu. On le trouve aux côtés du duc d’Aquitaine lors des différentes confirmations de privilèges de l’abbaye de la Sauve-Majeure, peu après sa fondation, vers 1080-1087, et dans une charte datée de 1089 il est nommé Guillaume Amanieu de Benauges.
  • Lors de la grande révolte gasconne de 1252-1254 Benauges fut un haut lieu de la résistance dont son seigneur, Bernard II de Bouville, était l’un des meneurs. Assiégé par l’armée royale de plusieurs milliers d’hommes à l’automne 1253, il fallut l’emploi massif de mangonneaux pour en venir à bout, après une quarantaine de jours de résistance. Les 80 boulets de pierre (de 20 à 80 kg) exposés dans les cours du château témoignent de la violence de l’assaut. Le roi-duc Henri III fit donc réparer le château et y plaça une garnison. Une vingtaine d’années plus tard le roi Edouard Ier donna la seigneurie à Jean Ier de Grailly, l’un de ses plus proches lieutenants. Jean de Grailly et ses descendants agrandirent et perfectionnèrent leur forteresse jusqu’au milieu du XIVe siècle. Enfin, le 18 juin 1426 par décision royale, celle d’Henri VI « roi de France et d’Angleterre », la vicomté fut officiellement érigée en comté de Benauges. Un vaste corps de logis moderne fut bâti au XVIIe siècle au détriment de parties médiévales du château. Puis de nombreux réaménagements et le percement de grandes ouvertures au XVIIIe siècle vinrent s’ajouter au corps de logis. La description architecturale du château ainsi que l’histoire de la seigneurie a fait l’objet de plusieurs publications.  


Vestiges préhistoriques et antiques

  • Abri sous roche à Ladaux, période antérieure aux grottes de Lascaux  


Architecture civile

  • Château de Benauge :
    Tout d'abord motte castrale, un donjon. en pierre vient compléter, au XIème siècle, les défenses de bois qui entourent la butte protégée par un fossé sec. Dès le XIème, la vicomté de Benauges est assiégée. Elle appartenait alors aux maisons de Gabarret, puis de Bouville.
    Le château est détruit par les Anglais en 1253. Sa reconstruction, à la fin du XIIIème siècle, est due à Jean de Grailly.
    Les éléments stratégiques défensifs du château de Benauge sont sa double enceinte, son vallum (imposant rempart en terre), ses hautes courtines et ses tours.
    La porterie, qui permet l'accès à la basse-cour, appartient à la première enceinte ou enceinte basse du château. Transformée aujourd'hui en pigeonnier, elle avait, à l'époque, un étage supplémentaire (l'emplacement de deux corbeaux qui soutenaient le plancher est encore visible). Après avoir franchi le passage en arc brisé, on s'aperçoit que cette tour est caractéristique de l'architecture militaire des Plantagenet. En effet, son "ouverture à la gorge", c'est-à-dire du côté intérieur, permettait sa défense, un canonnage étant possible de la première enceinte (il était possible d'approvisionner en munitions les différents niveaux depuis la basse-cour).
    Dans cette basse-cour subsiste une grange du 17ème siècle, et le mur d'enceinte basse muni d'archères en croix pattée. Une deuxième tour (également transformée en pigeonnier) est visible sur ce mur.
    Sur la seconde enceinte, un tour magistrale qui est le système clé du dispositif défensif du château est construite sur une butte de 25 mètres de large, 10 mètres de haut et protégée par un fossé sec. Son rôle consistait à contrôler la basse-cour, la première enceinte et les alentours du château. Elle est munie d'archères simples.
    Des pins parasols, plantés sur une terrasse que l'on atteint depuis cette tour en contournant le château, remplacent ce qui était, autrefois, un verger.
    Au Moyen-Age, les remparts étaient surmontés de créneaux ; le corps de logis du château qu'ils abritent a été construit au 17 et 18ème siècles. D'anciennes fenêtres ont été murées : deux présentent un arc brisé datant probablement du 13ème siècle, une un arc en accolade probablement du 15ème, et d'autres des moulures prismatiques, probablement du 15/16ème siècle. Les grandes fenêtres, plus modernes, doivent dater du 18ème. Une porte est surmontée du blason des Jacquette de Gombaud. A l'intérieur, la grande salle, à l'origine sur deux niveaux, dans laquelle subsistent de nombreux culs de lampe, historiés ainsi que les restes d'une fenêtre à coussièges.
    Un peu plus loin, une tour carrée était, au Moyen-Age, le corps de logis du seigneur du château.
    Cette tour carrée devait être en partie ouverte à l'époque (on devine encore les arcs brisés dans la partie inférieure) et, dans la partie supérieure, on distingue deux baies (maintenant murées) à remplage gothique ; d'un côté, une géminée et de l'autre une triplée surmontées d'un occulus quadrilobé. On suppose qu'elle constituait, au Moyen-Âge, l'entrée principale du château. En effet, des boulets de pierre, retrouvés dans les murs effondrés, attestent probablement d'une attaque lors de la guerre de Cent Ans.
    Trois tours subsistent sur la façade Ouest dont une a gardé sa hauteur d'origine ; les créneaux ont été murés. Des trous de boulins servant à fixer les poutres qui soutenaient les hourds sont encore visibles.  
  • Commanderie de Montarouch (XIIe s.) :
    Selon les analyses archéologiques de Léo Drouyn ou du Professeur Gardelles, Montarouch fut construit vers 1160-1180. La Commanderie de Montarouch d'abord commanderie templière jusqu'en 1312, fut réunie à l'Ordre de Malte. Elle fonctionna sous cette règle jusqu'en 1790 au moment de la suppression des ordres religieux en France.


Architecture sacrée


Liens divers, Photos


Sources


Nota Bene : * : Notoire - ** : Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument Historique - MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site Classé

_________________


Dernière édition par Eléïce de Valten le Jeu 29 Juin 2017 - 11:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://biblioheraldique.forumactif.org
Eléïce de Valten
Super Bibiche
avatar

Messages : 6292
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: [Duché] Bénauges   Lun 14 Mar 2016 - 23:27

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales, validons et contresignons la demande de dame Cyrinea Rondot, duchesse sortante de Guyenne, quant à l'octroi à son bénéfice d'un fief de retraite.

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Bénauges est bien fief mouvant du duché de Guyenne.

      Et qu'en conséquence de quoi, dame Cyrinea Rondot se voit octroyer le fief de retraite de Bénauges, érigé en duché et portera, après prime allégeance en bonne et due forme, « d'or, à trois lys au pied nourri de gueules », soit après dessin :

      _


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le trentième jour de mars de l'an de grâce MCDLXI.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://biblioheraldique.forumactif.org
Eléïce de Valten
Super Bibiche
avatar

Messages : 6292
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: [Duché] Bénauges   Lun 10 Avr 2017 - 9:14

Citation :
GUYENNE / DESTITUTION D'UN FIEF ISSU DE MÉRITE

[hr-dotted=50]


A tous ceux qui la présente liront ou se feront lire,

Nous, June Sidjéno, Maréchal d'Armes Royal de France dict Sylvestre, faisons savoir :

Que conformément aux textes & coutumes héraldiques, nous faisons acte de la demande de Shanie Carter*, Duchesse de Guyenne quant à la destitution de Manon Diane Aardburg St Gall* ;

Ci-jointe, la missive de Shanie Carter, attestant de sa volonté :

Spoiler:
 


En conséquence de cela, le fief de Castelvieil retourne dans le giron de Bénauges et non de Foncaude dont elle dépendait par erreur, et pourra être de nouveau octroyé selon le bon vouloir de son suzerain.

Rappelons que Manon Diane Aardburg St Gall ne peut dorénavant plus se prévaloir des privilèges, rang et titre liés au fief de Castelvieil.

Faict et scellé à Paris, le 8 avril 1465.


[* IG : Shanie.carter. ; Manon_diane]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://biblioheraldique.forumactif.org
Eléïce de Valten
Super Bibiche
avatar

Messages : 6292
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: [Duché] Bénauges   Jeu 29 Juin 2017 - 11:17

Citation :
[hr=50]
SUCCESSION NOBILIAIRE

DÉCÈS
[hr=25]


A tous ceux qui liront ou se feront lire,


        Au regard des lois héraldiques en vigueur, chapitre six, article trois, en présence d'un testament valide, les titres sont dévolus selon les conditions du testateur,
        Et sachant,

        • Le trépas de Cyrinea Rondot de la Duranxie*, Duchesse de Bénauges & Dame de de Castelmoront sur Lot.
        • Que le testateur a convolé en juste noce avec David Stanislas Kronembourg de la Duranxie**.
        • Que le testateur a désigné son époux comme héritier.


        Nous déclarons, David Stanislas Kronembourg de la Duranxie :

        • Héritier du Duché de Bénauges & de la Seigneurie de Castelmoront sur Lot, mouvant du duché du Guyenne.


        Au regard des lois héraldiques en vigueur, chapitre un, article trois, la vassalité est un lien entre deux personnes (suzerain & vassal),
        Au regard des lois héraldiques en vigueur, chapitre un, article trois, le serment vassalique est nécessaire pour prendre possession de ses fiefs,
        Dès lors :

        • Les héritiers pourront arborer les armes et se prévaloir du rang et titre qu'après prime allégeance en bonne et due forme.
        • Nous intimons aux héritiers de prendre contact avec le héraut royal en charge de la marche de la province dont sont mouvant leurs fiefs afin de remplir les devoirs et obligations relatifs à leur héritage.


        Au regard de la réforme partielle des Lois Héraldiques du Royaume du 11 avril 1465, lorsqu'un fief suzerain n'a plus de titulaire le lien contracté entre le suzerain et ses vassaux est rompu de facto.

[hr=30]

Afin que nul ne puisse contester cette décision, Nous signons et scellons de notre main.
Elisabeth Stilton, Maréchal Royal d'Armes, dicte Mnémosyne.
En ce jour, le 28 juin 1465.




[*Cyrinea & **Kronembourg]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://biblioheraldique.forumactif.org
Eléïce de Valten
Super Bibiche
avatar

Messages : 6292
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: [Duché] Bénauges   Jeu 6 Juil 2017 - 3:09

Citation :
GUYENNE / SUCCESSION

[hr-dotted=50]


A tous ceux qui la présente liront ou se feront lire,

Nous, June Sidjéno, Maréchal d'Armes Royal de France dict Sylvestre, faisons savoir :

Que conformément aux textes & coutumes héraldiques, la succession de Cyrinéa Rondot*, Duchesse de Benauges & Dame de Castelmoron sur Lot, en faveur de David Stanislas Kronembourg de la Duranxie* a été actée par les soins de Mnémosyne, Héraut d'Armes Royal ès Généalogie, comme l'en atteste le document ci-joint :

Spoiler:
 


Nous confirmons que les serments ont été échangés ce jour entre David Stanislas Kronembourg de la Duranxie, l'héritier, et Angat de la Louveterie Lirac*, le Duc de Guyenne, faisant de David Stanislas Kronembourg de la Duranxie Seigneur de plein droit des fiefs de Benauges & Castelmoron sur Lot.

Faict et scellé à Paris, le 30 juin 1465.


[* IG : Cyrinea ; Kronembourg ; Angat]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://biblioheraldique.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Duché] Bénauges   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Duché] Bénauges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Duché] Remiremont - Cecilia von Wittelsbach-Frayner
» [Duché] Château-la-Vallière / Castel-en-Anjou
» don de samarel au duché du lyonnais dauphiné
» Duché de Clérieux
» [Duché] Cholet [OCTROYABLE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Bibichin :: Marches héraldiques de France :: Guyenne-
Sauter vers: