Forum répertoriant les fiches de fiefs et actes héraldiques du jeu Les Royaumes Renaissants
 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Seigneurie de Labourd d'Ustaritz] Haitze d'Ustaritz / Herauritz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eléïce de Valten
Super Bibiche
avatar

Messages : 5495
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: [Seigneurie de Labourd d'Ustaritz] Haitze d'Ustaritz / Herauritz   Lun 17 Aoû 2015 - 18:42



Héraldisme
Fief Seigneurial Vassal de Labourd d'Ustaritz.
Description du Blason : Taillé d'or et de gueules, au lion tenant en sa patte dextre un dard de l'un en l'autre.
Ancien nom : -
Devise : -
Actuel Seigneur : -
Ancien Seigneur : Marmot
Nom des habitants : Uztaritzar

Généralités historiques

  • Richard Cœur de Lion, duc d'Aquitaine, sépare le Labourd de Bayonne vers 1170 ; il se méfiait des Labourdins. Le vicomte du Labourd, Arnaud Bertrand, doit quitter Bayonne et il siègera désormais à Ustaritz. Il construit son château à l'emplacement de l'actuelle mairie d'Ustaritz comme le rappellent deux plaques commémoratives. C'est dans ce château de la Motte, qui à l'origine devait être une simple tour, que se dérouleront les assemblées populaires du Biltzar et que s'établira le siège du bailliage à partir de 1245. Ustaritz fut la " capitale " historique du Labourd.
  • Richard Cœur de Lion, devenu roi d'Angleterre en 1189, rachète à Guillaume Raymond IV de Sault, les droits de la vicomté en 1194. La province sera à l'avenir administrée par un bailli désigné par le roi, choisis pour l'essentiel chez les Sault, les Saint Pée puis les Urtubie occuperont cette charge qui devint héréditaire. L'administration du bailliage comprenait : avocats, lieutenants de bailliage, procureur du roi, sergents… ; autour de tous ces offices de gouvernement se développe rapidement une certaine bourgeoisie, que le village a longtemps véhiculé.
  • Les assemblées du Biltzar, réunissaient les délégués de toutes les paroisses labourdines. Ces assemblées possédait une caractéristique, contrairement à la Basse Navarre, la Soule ou le Béarn…, la noblesse et le clergé n'étaient ni consultés ni encore moins représentés ; c'était une assemblée du Tiers Etat. Le Biltzar ne légiférait pas, il assurait la gestion des biens et des charges collectifs. Le plus ancien procès verbal du Biltzar date de 1595.
  • Après la guerre anglo-navarraise de 1243, une enquête eut lieu en 1249 pour recenser les dommages causés en Labourd lors des combats. A Ustaritz, on dénombrera 52 maisons incendiées et des pertes sévères dans le cheptel. La population agricole, pratique l'élevage des porcs et des brebis (les bovins sont rares), on utilise pour cela le libre parcours du bétail dans les bois communautaires. Les paysans d'Ustaritz furent semble-t-il, les premiers européens à cultiver le maïs en 1523. Au XVIII° siècle, comme dans plusieurs autres paroisses, nombreux étaient les paysans qui, le temps d'une saison, se transformaient en tuiliers et émigraient en Navarre.
  • A hauteur d'Ustaritz, la Nive s'attarde paresseusement ; elle dessine de larges méandres, entre lesquelles seront creusées plusieurs canaux dérivants, pour alimenter des nasses à pêcheries et quatre moulins à grains. Arnaud Sans de Luc, seigneur de Berriotz, possédait une nasse et un moulin en face du château. Le Bourg Suzon s'établit sur cette terrasse dominant la rivière. Au pied d'Herauritz, la maison noble Haitze, profitait également d'une nasse et d'un moulin qui avait été concédé en 1424, à Augier de Lahet, seigneur de Haitze. Le moulin d'Arquie, encore exploité par la minoterie du même nom à Hiribéhère, appartenait à Jeanne de Naguile (famille d'Ustaritz), dame d'Arquie en 1582. Toujours au Bourg-Suzon, au pied de château des vicomtes, le moulin de Sorhouete (Eihera Zaharra) cité en 1267, était le plus ancien ; la famille de Sorhouete partageait les revenus de ce moulin avec le roi d'Angleterre. Le moulin de Chopolo (Eihera Berria), toujours en activité sur la route de Jatxou, date de 1580 ; il fut géré par la collectivité, propriétaire de l'ouvrage, il était affermé par l'assemblée capitulaire ; ainsi en 1683, Martin Detchebide est nommé fermier pour quatre ans ; les habitants sont tenus sous peine d'amende, d'y faire moudre leur grain et sont astreints de nettoyer le canal une fois l'an.
  • Ustaritz disposait semble-t-il de deux ports : le principal, au pied du château vicomtal, l'autre en amont de la nasse de Haize, sans doute, comme son nom l'indique, à Portuberria, au quartier de Arruntz. Avant de rejoindre Bayonne, les produits navarrais transitaient par Ustaritz.
  • Parmi les maisons nobles, Arquie, citée en 1256, est alliée aux Haitze en 1710, aux Urtubie d'Urrugne en 1680, aux Lalanne d'Ispoure et aux Larralde de Villefranque vers 1640.
  • Beloki, citée en 1588, qui s'alliera aux Etchauz de Baïgorry.
  • Au XIV° siècle, les Luc, famille bourgeoise bayonnaise, sont seigneurs de Berriotz ; puis au XVI° ce sera la famille Prat-Luc. Par alliance, la seigneurie passe aux Lalande-Berriotz ; en 1732, Bernard de Haitze est seigneur de Berriotz. En 1813, André de Haitze lègue Berriotz à son neveu Amédée de Laborde Noguez, qui sera maire d'Ustaritz en 1878 et 1884.
  • Haitze, est citée en 1233. Les Haitze s'allieront aux Sault d'Hasparren vers 1245 et aux Arcangues vers 1516. Ils seront par alliance seigneurs d'Arquie vers 1710. En 1732, Bernard de Haitze épouse Placide de Lalande-Berriots, qui hérite de Lalande-Berriotz en 1755. Leur fille cadette Jeanne de Haitze épouse en 1763 Salvat Diharce, seigneur de Luro à Cambo. En 1798, André de Haitze est seigneur de Haitze et Berriotz ; en 1838, son neveu Amédée de Laborde-Noguez, gendre du maréchal d'Empire Exelmans, hérite de ses biens.
  • Hirigoien est citée en 1249. Vers 1339, Martin de Sault est seigneur de Hirigoien ; il est lieutenant du bailli de Labourd et fils de Pierre Arnaud de Sault qui avait épousé vers1305 l'héritière de Hirigoyen.
  • Sorhoeta, antique maison noble citée en 1235, était aux Etchegoyen en 1693. Les Etchegoyen connus à Cambo en 1541, apparaissent donc à Ustaritz en 1693


Hydrographie

  • La ville est traversée par la Nive, affluent de l'Adour à Bayonne. Ses terres sont également arrosées par l'Uhabia, petit fleuve côtier qui se jette dans l'océan à Bidart.
  • Des affluents de la Nive, tels que les ruisseaux de la Tannerie, d'Urdainz et Latsa (lui-même rejoint par le Mahatchuriérak erreka) ainsi que l'Hardako erreka et l'Antzara erreka, accompagné de son tributaire, l'Urloko erreka (lui-même rejoint par le Lukuko erreka), serpentent eux aussi sur les terres d'Ustaritz.



Vestiges préhistoriques et antiques



Architecture civile

  • Les châteaux
    La commune d'Ustaritz compte plusieurs châteaux sur son territoire. Le château de la Motte, qui est l'actuelle mairie (sous le nom de Gaztelua), est l'ancienne demeure des vicomtes du Labourd et des ducs d'Aquitaine. Son aspect féodal - le château possédait à chaque angle une tour en poivrière
  • Le château de Haitze[18] (XVIIe siècle), reconstruit sur l'emplacement d'une maison forte du Moyen Âge, est classé au patrimoine national.
  • Enfin, le château Larreguienea, du XVIIe siècle, se dresse au quartier Herauritz.
  • Maisons traditionnelles basques
    La commune possède de nombreuses maisons reflétant le style labourdin. Il faut citer, entre autres, la maison Chokolatenea (quartier du Bourg - 1694), qui fut la demeure d'un chocolatier, les maisons de la rue de Ferrondoa (quartier du Bourg - 1572), anciennement rue des Magistrats, la maison Chachoenea, quartier Saint-Michel, datant de 1648, la maison Haroztegia (maison du forgeron - quartier du Bourg), qui est un exemple typique de la maison labourdine[19], et la maison Operena, quartier Saint-Michel, qui abrita le général anglais Hope, en guerre contre les armées napoléoniennes. Enfin la maison Mokopeita (quartier du Bourg), fut la demeure d'André Trébuchet, peintre qui y résida dès 1925 et qui participa en 1946 à la réfection en peinture de l'intérieur de l'église.


Architecture sacrée

  • Ustaritz recèle un riche patrimoine religieux. L'église Saint-Vincent, datant du XIXe siècle et édifice protégé du patrimoine national, se caractérise par une structure en fonte utilisée pour les galeries. Ce fut un des premiers bâtiments construit avec ce matériau, d'avant-garde pour son époque.
  • L'église Notre-Dame-de-la-Purification date du XVIIe siècle, son clocher ayant été rajouté à la fin du XIXe siècle et modifié au XXe siècle.
  • Le cimetière contient de nombreuses stèles discoïdales, tabulaires et autres dalles funéraires, datant pour certaines d'entre elles des XIIe et XIIIe siècles.
  • Ustaritz est située sur la voie du Baztan, une voie du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traverse les Pyrénées le plus à l'ouest et par le col le plus bas (col de Belate, 847 m). C'est la voie antique qu'empruntaient les pèlerins descendus à Bayonne, soit le long de la côte sur la voie de Soulac, soit parce qu'ils y débarquaient, pour rejoindre le Camino francés le plus rapidement possible.


Sites



Liens divers, Photos



Sources


Nota Bene : * : Notoire - ** : Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument Historique - MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site Classé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://biblioheraldique.forumactif.org
Eléïce de Valten
Super Bibiche
avatar

Messages : 5495
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: [Seigneurie de Labourd d'Ustaritz] Haitze d'Ustaritz / Herauritz   Mar 21 Fév 2017 - 15:33

Citation :
CONTRESEING D'OCTROI DE SEIGNEURIE VASSALE

Par la présente, Nous, Ulyne de Varneuil, dicte Gascogne, Duchesse de Belhade, Héraut d'Armes de France de la Gascogne, faisons acte de la demande de Dauna Isabelle.Sorel, Vicomtesse du Labourd Ustaritz, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur les terres de la Vicomté Labourd Ustaritz de Sise au fief nommé Haitze d’Ustaritz à Sire Marmot.

soit, après dessin :



Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Haitze d’Ustarits est bien seigneurie vassale de la vicomté du Labourd d'Ustaritz.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont: Taillé d'or et de gueules, au lion tenant en sa patte dextre un dard de l'un en l'autre

Aux fins de complément du présent dossier, voici une lettre manuscrite de Dauna Isabelle.Sorel, Vicotesse du Labourd Ustaritz attestant de la volonté d'octroi d'une seigneurie à Sire Marmot

Citation :

Nous Isabelle Sorel, Vicomtesse du Labourd Ustaritz

Faisons part en ce jour à l’Héraudie Royale, de vouloir prendre pour vassal Messire Marmot
qui demeure en Gascogne. Nous souhaitons lui confier la Seigneurie de Haitze d'Ustaritz , en notre fief du Labourd Ustaritz

Nous vous remercions Gascogne de nous faire part de la date possible et du lieu de cérémonie ainsi que les fournitures administratives éventuelles nécessaires au bon déroulement de ce liage.
Bien cordialement

Fait à Mimizan le 28 septembre 1462,


Ayant été en personne, le témoin héraldique des serments vassaliques échangés entre le vassal et le suzerain, et en attestant la pleine et entière validité, actons ce document et le certifions valide et conforme aux lois héraldiques en vigueur

Fait le 4e jour du Mois de janvier de l’an de grasce MCDLXIII à Paris, en la Chapelle Sainct-Antoine.

Ulyne de Varneuil


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://biblioheraldique.forumactif.org
Eléïce de Valten
Super Bibiche
avatar

Messages : 5495
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: [Seigneurie de Labourd d'Ustaritz] Haitze d'Ustaritz / Herauritz   Mar 21 Fév 2017 - 15:33

Citation :
D UN FIEF ISSU DE MERITE


A tous ceux qui la présente liront ou se feront lire,

    Nous, Cléopâtre de Payns, Maréchal d'Armes de France, dicte Rouergue ,en vertu des modalités accordées par le blancseing des maréchaux datant du 19 mai 1462, annonçons,

    Que, conformément aux textes et coutumes héraldiques et après consultation du Collège Héraldique, prenons acte de la volonté de la Vicomtesse du Labourd Ustaritz et baronne De Mugron , Isabelle Sorel*, de rompre les liens vassaliques qui l'unissent à Marmot **, seigneur de Haitze d'Ustaritz.
    En conséquence de quoi, à compter de ce jour, le sieur Marmot ne pourra plus se prévaloir des droits et devoirs nobiliaires afférents à la terre susmentionnée.

    En conséquence, le fief de Haitze d'Ustaritz retourne dans le giron de la Vicomté et pourra être à nouveau octroyé selon les lois et coutumes héraldiques en vigueur.

    Ci-joint une lettre de la Vicomtesse de Labourd Ustaritz, attestant de sa volonté de destitution du seigneur de Haitze d'Ustaritz.

    Citation :
    De nous, Isabelle Sorel, Vicomtesse du Labourd Ustaritz et baronne De Mugron
    A vous Cléopâtre de Payns,

    Kaixo

    Parce qu’il est temps de prendre les bonnes décisions. Je souhaite retirer le fief de Haitze d'Ustaritz à Marmot. Depuis pratiquement 18 mois il est rentré au couvent et malheureusement je ne suis pas certaine qu’il en sorte.

    Je vous remercie par avance d'établir les documents officiels.
    Que le Très Haut veille sur vous.

    Bien cordialement

    Fait et scellé le 30 janvier 1465 au château Du Labourd Ustaritz





    Isabelle Sorel
    Vicomtesse du Labourd Ustaritz



    Ainsi validons et contresignons le trentième jour du mois de janvier de l'an de grasce mil quatre cent soixante cinq.





[*IG : Isabelle.sorel] et [**IG : Marmot]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://biblioheraldique.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Seigneurie de Labourd d'Ustaritz] Haitze d'Ustaritz / Herauritz   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Seigneurie de Labourd d'Ustaritz] Haitze d'Ustaritz / Herauritz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Seigneurie de Labourd d'Ustaritz] Haitze d'Ustaritz / Herauritz
» [Vicomté] Labourd d'Ustaritz
» « Euskal Turnover » - Ustaritz Tour - 23 et 24 juillet 2011
» Euskal Turnover 2011 - Ustaritz Tour - 23 et 24 juillet.
» Euskal Turnover - Ustaritz Tour (64) 23 et 24 juillet 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Bibichin :: Marches héraldiques de France :: Gascogne-
Sauter vers: